• Plateforme groupe 01 - Collectif Ferpect + 100 Détours, le VAN 2017 - Photo Jérémie Koempgen
  • Un banc géant face à la Sèvre - Collectif Ferpect + 100 Détours, le VAN 2017 - Photo Jérémie Koempgen
  • Ombrage, détente - Collectif Ferpect + 100 Détours, le VAN 2017 - Photo Jérémie Koempgen
  • Le matériau naturel favorise l'intégration au site - Collectif Ferpect + 100 Détours, le VAN 2017 - Photo Jérémie Koempgen
  • Plateforme groupe 05 - Collectif Ferpect + 100 Détours, le VAN 2017 - Photo Jérémie Koempgen
  • Plateforme groupe 06 - Collectif Ferpect + 100 Détours, le VAN 2017 - Photo Jérémie Koempgen
  • Plateforme groupe 07 - Collectif Ferpect + 100 Détours, le VAN 2017 - Photo Jérémie Koempgen
  • Plateforme groupe avant huilage - Collectif Ferpect + 100 Détours, le VAN 2017 - Photo Jérémie Koempgen
  • Pose pique-nique à l'ombre - Collectif Ferpect + 100 Détours, le VAN 2017 - Photo Gino Maccarinelli
  • Plateforme groupe 10 - Collectif Ferpect + 100 Détours, le VAN 2017 - Photo Jérémie Koempgen
  • Plateforme groupe avant huilage - Collectif Ferpect + 100 Détours, le VAN 2017 - Photo Jérémie Koempgen
  • Plateforme groupe 12 - Collectif Ferpect + 100 Détours, le VAN 2017 - Photo Jérémie Koempgen
  • Plateforme groupe 13 - Collectif Ferpect + 100 Détours, le VAN 2017 - Photo Jérémie Koempgen
Programme : Aménagements extérieurs, Mobilier urbain.
Situation : Port de la Haye-Fouassière | Pays de la Loire
Maitrise d’ouvrage :  Commune de la Haye-Fouassière
Assistant à Maitrise d’ouvrage :  Le Voyage à Nantes
Conception-réalisation : FERPECT + 100 DETOURS
Equipe: Jérémie Koempgen, Julie Courcelle, Benjamin Verger.
Bureau d’étude : J.P AUBRY (métal & bois) / SISBA (béton)
Fabrication métal : ATAO
Calendrier : Livraison été  2017

 

 

Liens:

Le collectif Ferpect

Le Voyage dans le Vignoble

Port de la Haie-Fouassière

Reportage en fin de vidéo

Entreprise 100 Détours

Plateforme groupe – Le VAN 2017

La Haye-Fouassière | Loire-Atlantique (44)

 

 

Les enjeux, le Voyage dans le vignoble

Interfaces

Il s’agit de proposer des objets interfaces qui amènent à restaurer une richesse d’échange entre la rivière et sa berge[1]: Des véhicules d’activité, qui renvoient au lointain et s’ancrent à l’histoire du site.

 

Espace changeant

Par ailleurs, le régime actuel de la Sèvre laisse mal deviner la puissance et la force de ses eaux ce qu’elle peut charrier et emporter.

Rien ne nous dit d’emblée que nous nous trouvons les deux pieds dans le territoire d’un torrent et qu’on a ici régulièrement de l’eau jusqu’aux oreilles!
Ce caractère changeant du lieu est contraignant mais offre au site la richesse des espaces mouvants, des entre-deux.

Continuons à inventer les dispositifs et interfaces  adéquats pour exploiter et jouir de cette configuration[2].

 

 

L’intention

Submersibles

Nous proposons donc des éléments de mobilier fixes submersibles[8].
Des plateformes à partager à 4 ou 5, pour s’offrir un voyage immobile à bord d’énigmatiques  radeau-icebergs[10], comme échoués, et qui semblent prêts à  repartir à la prochaine crue!

 

Points de vues

Leur ancrage stratégique sur des reliefs du site doit permettre de créer des situations inédites. Ils seront autant d’occasions de découvrir de nouveaux points de vues sur l’eau, de s’installer à de nouvelles altitudes, de parcourir le site dans toute sa profondeur[3].

 

Embarcations

Il y a tout ce qu’il faut sur place pour embarquer!

Là où se touchent la terre et l’eau, dans cette zone où la ligne d’eau monte et descend au fil des saisons, les barques, bateaux, brouettes, plates et canoës se relayent comme autant de surfaces[6] à vivre sur ou dans l’eau.

 

Situation

La plateforme est située en bas de talus[5], et permet de s’y installer en mode «transat», et d’y réunir un petit groupe. Un travail sur le végétal permet d’inclure cet espace dans la masse des herbes du talus[4].

 

 

Informations techniques

La plateforme groupe est composée de 336 pièces de bois[9] provenant d’anciennes menuiseries extérieures.

La préfabrication de ces pièces a été fait en atelier et la pose et l’assemblage de celles-ci a été faite sur site directement sur la structure métallique[7].

 

  • Chacune de ces pièces provient d’une porte ou fenêtre qui a été démantelé.
  • Elles ont été pour certaines délignées trois faces, pour d’autres sablées et délignées uniquement sur la face d’usage[12]. Les feuillures à verre ont été systématiquement conservées.
  • Elles ont toutes été tronçonné[14] à une dimension et un angle de coupe déterminés.
  • Elles ont ensuite été percées à un emplacement et selon un angle de perçage précis[17].
  • Enfin toutes ces pièces sont identifiées comme sur le plan d’ensemble avec une étiquette individuelle[15][16].
  • Pour permettre l’entretoisement, toutes les pièces sont de mêmes sections[21] (30 x 40 mm)
  • Le bois est en grand majorité du chêne et pour une petite part du bois exotique rouge[18].
  • Les pièces sont assemblées entre elles par des tiges filetées[13][20] (diamètre 8).
  • L’ensemble est vissé sur la structure métallique[11].
  • Les différentes pièces ont ensuite été poncées et huilées.

 Les structures[19] métalliques des plateformes[22] sont scellées dans des massifs béton[23].

 

 

Publications

 

VOIR ÉGALEMENT

Plateforme cale - Le VAN 2017

Plateforme cale - Le VAN 2017

La Haye-Fouassière

Aménagement et mobilier urbain

Embarquement - Le Voyage dans le Vignoble

Embarquement - Le Voyage dans le Vignoble

La Haye-Fouassière

Aménagement et mobilier urbain

Meubles recyclants

Meubles recyclants

La Chapelle-Sainte-Etienne | Deux-Sèvres (79)

Ligne de mobilier en bois issu de menuiseries déposées

Bâti, végétal & Landart

Bâti, végétal & Landart

Recherches | Projets

Fiche technique R&D